Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Notre histoire

Nous sommes une équipe de bénévoles qui partageons l’idée que l’accès à l’eau et les actions durables sont les meilleurs moyens de contribuer à rendre notre monde meilleur. Nous sommes  réunis autour de la même devise

« l’humanité, notre communauté ».

Découvrez l’histoire de notre association.

Présentation du fondateur

Avant toute chose je tiens à vous adresser de mes sincères remerciements pour l’intérêt que vous portez aux causes que nous défendons.

La proximité avec les personnes qui nous soutiennent,  être proche de vous, cela nous permet de vous montrer qui nous sommes et ce que nous faisons.

Notre vœu le plus sincère c’est d’être à votre service, vous les bénéficiaires en France et dans le monde.

Voilà pourquoi, je me permets de vous livrer quelques éléments de mon histoire afin que vous sachiez comment Ummanitaire concept est né.

 Je m’appelle Béchir DRIDI et je travaille  depuis environ 12 ans en tant qu’éducateur.

« Grâce à toi mon fils va vivre plus longtemps mais aussi à cause de toi mon fils va vivre plus longtemps »

En 2002, à l’âge de 19 ans, j’ai décidé de prendre une année sabbatique sur mes études pour m’engager dans  une association humanitaire Lyonnaise.

J’aidais à la construction d’un orphelinat au Burkina-Faso. Nous construisions la matinée jusqu’à ce que le soleil soit trop chaud pour continuer. L’après-midi, quartier libre alors j’allais au contact direct des plus démunis dans les dispensaires et villages les plus reculés.

Ce fut pour moi un déclic. On entend parler des conditions de vie de ces personnes mais les partager est autrement plus impactant : polio, Sida, pas d’électricité, problème d’eau et de toilettes, malnutrition, déscolarisation des enfants…

Ce qu’ils avaient de plus à mes yeux c’était le manque…

Le jour de mon départ pour la France, un homme que j’avais aidé à alimenter son fils est venu me dire au revoir et il m’a dit :

« Grâce à toi mon fils va vivre plus longtemps mais aussi à cause de toi mon fils va vivre plus longtemps ».

Après un mois passé avec eux, j’avais pris conscience que mes initiatives personnelles étaient porteuses d’un certain dérèglement et j’ai compris à ce moment précis qu’être armé d’une bonne volonté n’était pas suffisant.

 Ce qu’il a voulu me dire, c’est que j’ai apporté le poisson mais que je ne leur ai pas enseigné l’art de la pêche.

Mon retour en France a été synonyme d’amertume et de frustration de n’avoir pu apporter plus et pour longtemps…

La tragédie du tsunami dans le sud-est asiatique en 2004

En 2004, à mes 22 ans, a eu lieu la tragédie du tsunami en Asie. J’ai tout de suite voulu aller sur place pour me rendre utile.

J’ai donc pris mon sac à dos et direction Aceh en Indonésie.

Sur place, j’ai rencontré une association locale qui travaillait pour la protection des enfants.

 Je suis resté avec eux pendant 2 mois à travailler bénévolement et à vivre parmi eux avec les survivants du Tsunami.

C’était une expérience vraiment incroyable, riche en rencontres et leçons de vie mais aussi éprouvante: sans toilettes, obligation de dormir à même le sol à 20 personnes dans 15 m2, pas de pluie, pas de douche, peu d’aliments…J’ai perdu 27 kg au cours de ces 2 mois sans même m’en rendre compte. C’est dans ce pays dit de pluie que j’ai pris conscience de la question de l’accès à l’eau potable.

J’ai rêvé de la construction d’un puits fournissant de l’eau potable à tout le camp de réfugiés Climatiques.

Mon projet humanitaire commençait à se préciser mais j’avais besoin de prendre du recul et d’acquérir une certaine maturité de vie pour atteindre la confiance nécessaire pour mener à bien ces projets si nécessaires.

 

 

Premiers projets et questionnements

Quelques années sont passées depuis mes deux voyages humanitaires et j’en ai profité pour voyager afin d’aller à la rencontre de ce monde qui nous a vu naître.

Plus je voyageais loin et profond dans les terres, plus j’étais témoin de conditions de vie voire de survie pour beaucoup d’entre nous.

Durant mes voyages, je me suis aussi vite rendu compte que l’accès à l’eau potable était corrélé à la question de l’assainissement via l’accès aux toilettes.

En plus de ma fonction d’éducateur à Lyon, j’ai eu l’opportunité d’être rémunéré pour une action que je faisais régulièrement en tant que bénévole.

Après une longue réflexion, j’ai décidé d’accepter la proposition à condition que cet argent serve exclusivement pour des projets  qui servent l’humanité.

C’est ainsi, accompagné par des personnes qui partageaient le même souci de rendre de la dignité qu’Ummanitaire Concept est né en 2012.

Nos premiers projets d’accès à l’eau potable dans le monde ont vu le jour quelques temps après la création de l’association.

Nos exigences au niveau de la qualité et des contrôles augmentaient.

Dans les pays où l’indice de développement humain reste faible, les femmes et les filles parcourent en moyenne 6 km à pied chaque jour pour aller chercher de l’eau, autant de temps qu’elles pourraient consacrer à l’école ou au travail. Par ailleurs, plus de la moitié des filles qui abandonnent l’école primaire en Afrique subsaharienne le font parce que leur établissement scolaire ne dispose pas de toilettes et d’un accès facile à l’eau potable. 

  Je peux aujourd’hui affirmer qu’on ne peut aborder la question du développement  et de la sécurité des personnes qu’à partir du moment où l’accès à l’eau potable est garanti.

 

Le choix du nom "Ummanitaire Concept"

Je ne partage pas la conception de l’humanitaire sélectif : bouddhistes, chrétiens, musulmans ou athées nous faisons tous partie de l’humanité et avons tous droit à la dignité. Un moine bouddhiste m’a dit cette parole : « votre approche non segmentée permet d’acheter la paix ». Notre approche qui consiste à aider de la même manière deux ethnies ou deux communautés religieuses apaise d’éventuelles tensions.

D’où le nom Ummanitaire Concept car humanitaire signifie qui s’intéresse au bien de l’Homme. Umma renvoie à une notion qui réunit la communauté en arabe, human correspond à l’humain en anglais.

Um est le mot le plus universel que j’ai entendu aussi bien en Europe, Afrique  qu’en Asie et véhicule une tendresse relative à la mère.

Unir nos compétences c'est croiser nos destins

Compte tenu de l’importance des besoins, il est nécessaire de pérenniser l’association.

Votre confiance et votre soutien nous permettent de restaurer la dignité d’engendrer la satisfaction qui permet la prise en charge autonome des besoins.

Grace à votre confiance et votre soutien, nous souhaitons plus que jamais en toute humilité réinjecter de la dignité et l’autosatisfaction de se prendre en charge.

Pour mener à bien nos objectifs, l’association s’est progressivement vu grandir et a intégré en son sein des personnes bienveillantes afin de travailler dans une même identité et des projets communs « L’humanité, notre communauté »

Nous sommes fiers de vous annoncer que grâce à toute cette synergie,  plus de 400 puits sont aujourd’hui en service dans plusieurs pays couvrant les besoins d’environ 20 000 personnes.

Un centre de formation a vu le jour au Niger, formant une trentaine de femmes aux métiers de la couture en tant qu’activité Génératrice de Revenus.

Des dizaines de toilettes ont été construites pour les besoins d’écoles les plus reculées du Cambodge et Niger.

Plusieurs tonnes de nourritures sont distribuées chaque année dans des orphelinats.

 

Seul, on peut aller vite mais à plusieurs, on va plus loin.

Amicalement vôtre,

Bechir DRIDI

Ummanitaire Concept

Ils vous disent merci !

L'eau est le plus formidable accélérateur de croissance de l'histoire de l'humanité

Chaque euro investi dans l'accès à l'eau génère entre 4 et 12€ de revenus pour les habitants et leur redonne le sourire.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.